Slam : Après toi, c’est Toi… Issa !

Issa, C’est comme ça

Avant toi… C’était toi,

Après toi, il ne reste que Toi.

En toi, Issa, il Y a TOUT !

 

25 ans, assis sur un siège

Sans avoir mal aux fesses

Un quart de siècle à truffer de pièges

La CAF, ses avoirs et ses caisses.

 

De la CAF tu as fait ton aire de jeu,

Du foot’africain, ton propre ballon

Que tu trimbales où tu veux.

Du terrain aux tribunes

Tu veux marquer à tout prix.

C’est une question de Tune !

 

Tu as assiégé la confédération,

Une chaise que tu refuses de quitter

Toi qui crie à la démocratie et à la moralité…

Consternation !

 

Issa, C’est comme ça

Avant toi… C’était toi,

Après toi, il ne reste que Toi.

En toi, Issa, il Y a TOUT !

 

Issa…

Tu écartes sur ton chemin tes probables adversaires

D’une façon ou d’une autre, ils doivent mordre la poussière.

Issa

Comme des chefs d’Etat africains

Tu règnes sans partage

Et même si ton pays d’origine doit être mis en cage.

 

Maître du sifflet,

Tu décides des temps additionnels

5, 10, 20, 25 ans…

Sans être essoufflé.

 

Issa, c’est comme ça,

Mais tu ne mourras pas

Pas au pouvoir en tout cas.

 

Tu refuses de laisser une nouvelle génération

Toi qui en as déjà confisqué deux.

A part toi, d’autres nations

Ne peuvent espérer avoir un président qui vient de chez eux.

 

Tu as changé à temps les règles du jeu

Pour éviter une contre attaque et perdre de peu

Tu as modifié la clause qui te mettait hors jeu

Alors que tu ne brilles plus de mille feux.

 

Issa, C’est comme ça

Avant toi… C’était toi,

Après toi, il ne reste que Toi.

En toi, Issa, il Y a TOUT !

 

A La CAF

Comme à un coffre fort

Tu t’agrippes,  gaffes après gaffes

C’est toi le plus fort !

Les autres n’ont qu’à se taire

De toutes les façons, à tout le monde on ne peut plaire.

 

Tes arbitres tu choisiras,

Les équipes victorieuses tu indiqueras,

Car tout le pouvoir est encore entre tes mains

Tout le foot africains tu détiens.

 

Comme des Présidents Africains

Tu comptes sur les appuis étrangers

De l’UEFA ou de la FIFA.

De sorte que sur ce terrain

Soient écartés les dangers

Et que seule mange ta Mifa…

 

Issa, C’est comme ça.

Je te vois,

Comme ces Chefs qui refusent de partir

Ces Maîtres qui se croient tout-puissant

Et qui ne veulent plus se départir.

 

Et tout le monde se tait

Pourtant, le monde entier sait

Que pour un 7e mandat tu as tout fait

Pour être un vieux dans un corps tout frais.

 

Issa, C’est comme ça

Avant toi… C’était toi,

Après toi, il ne reste que Toi.

En toi, Issa, il Y a TOUT !

 

Issa, c’est comme ça,

Cette image que tu donnes de notre Afrique,

Où la démocratie vole en éclat.

Heureusement, ce n’est que du foot !

Car même si tu t’en fout

Il y aurait eu un Coup d’Etat !

Israël Yoroba,10 mars 2013, 18 h30. Bouaké !

Réagir

Réactions