Les citoyens dans les débats parlementaires en Côte d’Ivoire

Combien sommes-nous à connaître le contenu des lois qui sont débattues à l’Assemblée nationale et qui sont imposables (parfois de façon bien dommageable) au citoyen ?  Pas beaucoup. Dans un sondage lancé sur les réseaux sociaux,  je me suis rendus compte que 98% n’ont aucune information. Ni à priori, ni à posteriori des lois.

sondage FBJ’ai profité d’un séminaire avec l’assemblée nationale pour poser les questions et comprendre pourquoi il n’y avait pas de communication à priori sur les lois débattues. Mon interlocuteur s’appelle  Thomas Bahinchi. Il est le Directeur du Centre d’Information et de Communication de l’Assemblée Nationale (CICAN).

Selon ses explications, il y a une question de procédure qui ne permet pas de diffuser le contenu au grand public. Même si finalement, en fin de compte il y a du temps pour les proposer aux citoyens.

L’Assemblée nationale  ne manque pas de canaux de diffusion. Mais il en faut plus selon Thomas Bahinchi.

J’ai fait la proposition de lancer une plateforme qui permettra au citoyen de comprendre et suivre le « parcours des lois ». Cet espace de libre expression permettra de :

o   expliquer (en des termes simples et accessibles) le processus et le parcours d’une loi

o   présenter et expliciter le contenu de la proposition ou du projet de loi qui est en débat (ehn mettant à disposition du grand public « l’exposé des motifs » ou – si possible – les textes en discussion)

o   Collecter les avis des citoyens. Faire une synthèse de ces avis qui serait envoyée à l’Assemblée Nationale pour diffusion à tous les députés.

o Faire un large écho des lois adoptées et promulguées.

Objectif : Emmener sur la table des débats, le point de vue des citoyens. Qu’en pensez-vous ?

Réagir

Réactions