Kora 2012: Tout cet argent pour ça !

Kora

Je suis aigri. Oui. Et je l’assume. Je ne vous parlerai pas de l’organisation des « Kora Awards » et des coûts que cela a demandé (780 millions de francs CFA selon CNN). Non, je ne dirai rien dessus. Parce que quoique nous disions, les Koras 2012 vont « rapporter gros à notre pays en terme de promotion », écrivait sur son fil twitter Alain Lobognon, ministre de la promotion de la jeunesse, des sports et loisirs.

Je suis aigri. Mais ce n’est pas tellement pour le prix exorbitant du ticket d’entrée au Palais des congrès de l’Hôtel Ivoire. Un million de francs CFA (1500 euros) ! De toutes les façons, « celui qui paie pour un spectacle, utilise ses propres moyens ». Même si, sur les 750 places, 450 ont été offertes (par qui ? à qui ? Sur quels critères ?).

Je suis aigri. Pas tellement pour les sous dépensés à grandes échelles pour faire venir Chris Brown (accompagnée de Rihanna). Les mauvaises(?) langues parlent de 650 millions de francs CFA pour son cachet. Pas besoin d’être aigri, parce que finalement, ce concert a été organisé pour célébrer la paix en Afrique. Non ?

Mais alors ! En fin de compte un énorme fiasco sur toute la ligne. Et une fortune jetée dans la lagune. Location du stade, prime des artistes, communication autour de l’évènement… pour ne m’en tenir qu’à cela. Le prix du ticket du concert à 15 000 francs a été réduit dans la foulée du dimanche matin à 5000, pour devenir gratuit par endroit. Même gratuit, le stade Félix Houphouet Boigny d’Abidjan n’a pas attiré grand monde.

«Le District d’Abidjan a le plaisir d’offrir GRATUITEMENT à la population abidjanaise l’accès aux virages A et B du stade Félix Houphouët Boigny pour assister au concert de la paix avec le groupe P-Square aujourd’hui dimanche 30 décembre à partir de 14h30 » pouvait-on lire en bande déroulante sur  les écrans de la télévision nationale jusqu’à 16 heures 30 ce dimanche.

Fiasco donc ! Des mois de travail acharné et des tonnes d’argents pour un échec si criard. Aux yeux du monde entier.

Il n’y a pas d’argent pour les choses utiles

Chris Brown en prestation au stade FHB d’Abidjan (crédit photo – Abidjan.net)

Je suis aigri. Organiser un évènement à un milliard. Je n’avais jamais pensé (même dans mes rêves) que des gens pouvaient acheter un ticket d’entrée à un million. Combien de projets cet argent aurait pu financer ? Combien de bourses d’études et de prises en charge ces sommes faramineuses auraient pu faciliter ?

Donnez un million à une jeune start-up, elle vous montrera ce qu’on en fait. Que dis-je, prêtez de l’argent à de jeunes Ivoiriens qui ont des idées, des projets. Ils les fructifieront.

Faire la promotion de la Côte d’Ivoire, quel meilleur moyen que de mettre en valeur les innovations qui ne demandent qu’à être accompagnées. Tout cet argent (je me répète) jeté par-dessus la lagune aurait permis de créer des milliers petits métiers. Cet argent aurait soutenu la création de petites entreprises. Qui à leur tour auraient créé des milliers emplois.

Oui. Je suis aigri. Parce que je fais partie de ces nombreux jeunes entrepreneurs qui ont au moins une fois sollicité l’Etat de Côte d’Ivoire pour tel ou tel projet. En vain ! [Heureusement que pour bon nombre d'entre-nous, on a pas attendu l'argent de l'Etat pour mettre en œuvre nos idées.]

Je suis aigri, de savoir qu’on a autant de promptitude à dilapider de l’argent (je pèse mes mots) au prétexte de faire venir des stars ici chez nous. Que nous (r)apporte Chris Brown en ces temps de disettes financières ? Ah si. On l’a fait venir pour « faire la promotion des artistes locaux », affirmait dans son allocution de fin de cérémonie, Ernest Adjovi, président d’organisation des « Kora Awards ».

Oui je suis aigri. Et le pire, c’est que certains essaient de défendre cette gabegie au nom de la promotion de la culture ivoirienne.

Je préfère de loin Meiway ou Alpha Blondy ( eux aussi mondialement connus) à Chris Brown. Je préfère de très loin que l’argent servent à financer les initiatives privées en Côte d’Ivoire plutôt qu’à organiser des FIASCOS à coût de milliards. Et cela n’engage que moi. Un jeune entrepreneur aigri.

Réagir

Réactions