Huits magistrats suspendus en Côte d’Ivoire

Le gouvernement ivoirien a annoncé, mercredi 18 octobre, que huit magistrats avaient été suspendus. Des enquêtes pour corruption ont été ouvertes contre eux.

Le gouvernement ivoirien a engagé des poursuites disciplinaires contre huit magistrats. Les accusations portées contre eux relèvent, entre autres, de faits d’abandons de postes, d’abus de pouvoir, d’extorsions de fonds et de corruption…

« En attendant la fin des enquêtes ouvertes par la chancellerie, ces magistrats – six du parquet et deux du siège [cour d’appel, NDLR] – sont frappés d’interdiction d’exercer », a déclaré Raymonde Goudou Koffi, la porte-parole adjointe du gouvernement, à la fin du conseil des ministres hebdomadaire à la Présidence ivoirienne, mercredi 18 octobre. C’est la première fois que des sanctions prises contre des magistrats sont annoncées publiquement. Mais dans le milieu judiciaire, les questions fusent.

Lire  l’intégralité de l’article sur Jeuneafrique.com

Réagir

Réactions