Benin Blog Awards ou la maturité d’une blogosphère  

Mon séjour au Bénin, du 10 au 13 août 2017, a revêtu un caractère particulier. Un goût de réelle satisfaction, 4 ans après ma première formation donnée à Cotonou. Cette fois, j’y étais invité par les organisateurs de la première édition du Bénin Blog Awards. La coupe nationale des blogueurs, sœur jumelle de ce qui se fait en Côte d’Ivoire. J’y étais en tant que président du Jury, et aussi en tant que formateur. 

La matinée de ce samedi 12 août 2017 démarre avec une session de formation. Le premier challenge à respecter par les organisateurs : « Commencer à l’heure ». « Au Bénin, c’est rare de commencer à l’heure », m’indique un des participants. La formation est prévue pour 9 heures. Dans la salle offerte par B-Telecom, quelques personnes sont assises. « Il nous faut commencer », souhaite Igor Sèmèvo. C’est l’initiateur de la formation et du concours. Le patron de Benintech m’installe sur la table dressée sur le podium.

Je ne suis pas seule. La blogueuse Édith Brou anime cette session avec moi. Au fur et à mesure que la salle se remplit, la fondatrice du site Buzzy Africa entretient l’auditoire sur « comment travailler et entretenir son Personal Branding ». Elle avait prévu de faire une projection. Malheureusement, la technique fait défaut. Elle improvise. Anecdotes, conseils, partage d’expérience. Édith maitrise son sujet. Les questions fusent de partout.

Une heure après, c’est mon tour. Je dois me prononcer sur « comment écrire un article de blog percutant ». J’indique aux participants la nécessité d’avoir un blog. Cet outil de libre expression. Je leur parle aussi de toute la responsabilité qu’il y a de prendre la parole sur internet. Cela demande de savoir écrire et construire un article avant de le publier.

And the winners are…

17 heures. Le centre culturel chinois de Cotonou est déjà assiégé. La cérémonie de récompense peut démarrer. Une rencontre simple avec du contenu de qualité. À la place d’un « discours de bienvenue », Igor est plutôt interrogé dans une chaise par le maître de cérémonie. Puis, c’est autour des membres du jury venus depuis Abidjan d’être « cuisinés » pour partager leur expérience du bloguing et son apport dans leur vie.

Je reste sur scène avec Édith. Nous sommes rejoints par les 20 finalistes du concours Bénin blog Awards. Nous mettons (enfin) des visages sur les blogs. Avant que ne soit annoncés les lauréats, j’ai l’occasion de faire une adresse aux blogueurs et autres invités présents dans la salle. Je plaide pour un pont technologique entre nos différents pays. Je rêve d’une blogosphère sous-régionale voire continentale. J’y crois foncièrement.

Finalement les vainqueurs sont proclamés :

– Meilleur blogueur 2017: Egloye.com de Mawunu Feliho

– Meilleur blog communautaire 2017 : Monwaih.com de Momboladji Balogoun 

– Blog coup de cœur des Internautes 2017 : isaachoungnigbe.wordpress.com de Isaac Houngnigbé

Bonus

Je repars pleinement satisfait. J’ai vu à travers ce concours, une blogosphère béninoise qui se révèle davantage. Mieux, elle s’engage. Ce qui démontre d’une maturité certaine. Et la diversité des thèmes et du contenu que j’ai pu constater dans les blogs en compétition augure de perspectives plutôt encourageantes.

Ce qu’il faut, c’est transformer l’essai. Cela passe par des sessions de formation et de sensibilisation à l’endroit de ceux qui souhaitent utiliser le web pour s’exprimer. Cette communauté web  doit mettre un point d’honneur à mettre en avant du contenu « made in Benin ». Le monde entier doit (sa)voir que les acteurs du pays ont de bien et de beau sur la toile.

Réagir

Réactions