Air France lance une offre à bas coût

La compagnie aérienne française s’apprête à lancer des billets à bas coût sur 58 vols court et moyen-courrier effectués dès le 6 février et ouverts à la réservation dès lundi 7 janvier. Objectif : lutter contre une concurrence toujours plus forte dans ce secteur.

Selon le journal français Le Parisien, cette nouvelle offre est double et permet au passager d’opter « pour une classe éco Classic, telle qu’il la connaît aujourd’hui, ou une classe éco MiNi, environ 20 euros moins chère que la précédente ».

“Le prix plancher de la classe éco MiNi est de 49 euros Ndlr : environ 32.142 F.CFA) l’aller simple sur près de 40 destinations au départ d’Orly, de Marseille, de Toulouse et de Nice. Une dizaine d’autres destinations sont proposées à partir de 79 euros (Ndlr : environ 51.820 F.CFA), comme Marseille-Marrakech. Enfin, Air France propose trois vols vers Moscou et Tel-Aviv à partir de 139 euros (Ndlr : environ 91,178 F.CFA) ” précise l’AFP.

“En contrepartie, le billet n’est ni modifiable ni remboursable, ne permet pas de cumuler des miles ni de choisir son siège lors de l’enregistrement en ligne, seulement une fois arrivé à l’aéroport. Le passager ne devra pas enregistrer de bagage en soute, sous peine de payer un supplément de 15 euros. La restauration à bord et la mise à disposition des journaux demeurent incluses dans l’offre de base”.

Il est clair que cette bonne nouvelle ne concerne pas nos pays africains où pour l’heure aucune concurrence ne peut être tolérée acceptée pour les vols directs. Par exemple pour un Abidjan/Paris en aller et retour vous ne débourserez pas moins  de 400 000 et jusqu’à près de 700 000 pour les classes éco.

Et cela va perdurer dans un environnement où les compagnies locales n’ont pas le droit de franchir l’espace européen. De toutes les façons elles n’ont pas encore achevé de se battre dans les espaces sous régionaux.

Parfois je me (sur)prend à rêver sur des vols low cost. Du genre EasyJet ou Ryanair. Pourquoi pas un Abidjan-Ouaga à 50 000 Francs CFA, un Abidjan Libreville ou Dakar à 67 000 francs ? Mais bon après tout, ce n’est qu’un rêve que la réalité actuelle chasse du revers de la main. Pendant qu’en Europe les vols à moindre coût ont du succès. Le jour où la concurrence sera acceptée alors (peut être qu’un jour), on pourra commencer à espérer des vols moins chers. Mais pour l’heure, on garde les pieds sur terre.

 Avec Le Monde.fr – Crédit photo Europe 1






Réagir

Réactions