Accident sur l’autoroute du nord. Il faut plus d’actions

38 morts en 3 jours. Dans des accidents de la circulation. Sur la même route. Et parfois presqu’au même endroit. Le bilan officiel donné par le communiqué du ministère de l’intérieur est tragique. Je trouve la réaction tardive. Et dans le fond, la grande décision qui a été prise c’est de mettre sur pied « une cellule de crise ».

Une cellule de crise !!! Rien que ça. Je me demande bien quel est son rôle, sa mission et les résultats attendus. C’est vrai que « Cellule de crise » ça sonne bien (comme dans 24 heures Chrono) mais il en faut un peu plus. Et il ne faut pas attendre des accidents d’abord. Et je me suis permis de faire quelques propositions.

1- Il faut doubler (voire tripler) le nombre de contrôle radar sur l’autoroute et punir (réellement) tous les contrevenants. Tous, sans exception !

2- Accentuer la sensibilisation à la prudence et la sécurité routière. Par exemple, les campagnes « L’Etat travaille pour vous » peuvent être remplacées par des messages d’appel à la prudence placardés partout (en accompagnement de spots télé et radio);

3- Ouvrir rapidement la caserne des sapeurs pompiers qui est sur l’autoroute (et l’équiper surtout);

4 – Désengorger le CHU (centre hospitalier urbain) de Yopougon en rendant disponibles les grands hôpitaux des villes comme Toumodi Yamoussoukro et d’autres …

5 – Mettre sur pied (et de façon permanente) une cellule de veille et d’alerte. Elle pourrait réagir efficacement et rapidement en cas de catastrophe ou événements tragiques de grande ampleur. Et quand je dis ça je pense à la bousculade de janvier 2013 et à l’accident du bus « 19 ».

Crédit photo : Rumeur d’Abidjan

Réagir

Réactions