8e Jeux de la Francophonie : Le ministre Beugré Mambé plaide pour du patriotisme et du réalisme

Lundi 8 août 2016. Rencontre de la« Commission communication » des 8e Jeux de la Francophonie, avec le nouveau ministre qui a désormais en charge le dossier. Rencontre de vérité et sans langue de bois, initiée par le Ministre/Gouverneur Beugré Mambé lui-même. Nous lui avons parlé. De tout notre cœur. Nous lui avons indiqué ce qui devrait être fait, l’état des lieux et ce qu’il faut pour rattraper le temps perdu.

Le Ministre/Gouverneur a aussitôt instruit ses collaborateurs pour que, dès cette semaine (du 8 août), la machine redémarre. À moins d’un an des jeux, il y va de la crédibilité de la nation ivoirienne, engagée dans l’organisation de cette huitième édition des jeux de la Francophonie.

Cette rencontre appelle de ma part, trois commentaires.

1 – C’est la première fois, en deux ans, que j’ai le sentiment qu’une flamme est en train de s’allumer. Elle est certes toute petite, mais suffisante pour mettre en marche la communication autour des jeux de 2017. Il faut juste qu’elle ne soit pas un feu de paille.

2 – Ce qui met l’Afrique en retard, ce n’est pas tant le sous-développement. C’est la méchanceté gratuite de certains Africains envers leurs frères. Quitte à saboter (et je pèse mes mots) des projets de développement.

3 – Deux années ont été perdues parce que certaines personnes n’ont pas tenu un langage de vérité vis-à-vis des différentes commissions en charge de l’opérationnel de ces 8e Jeux de la Francophonie.

Il semble donc souffler une nouvelle ère avec l’arrivée du nouveau ministre. Mais, ne jubilons pas maintenant. Certes, nous lui accordons le bénéfice du « nouveau venu » mais nous restons toujours vigilants. Un peu plus d’ailleurs. Son nouveau slogan : « patriotisme et réalisme ». Pourquoi pas ?

Il est néanmoins indispensable qu’il y ait aussi un audit sur les années antérieures et ce qui a été fait. Ou plutôt ce qui n’a pas été fait. Il faut que, de façon transparente, soit évalué le gap entre ce qui a été annoncé, ce qui a été décaissé et ce qui a été réalisé… ou pas.

Akwaba monsieur le ministre Beugré Mambé. Nous vous regardons. Avec une paire de lunettes à double foyer.






Réagir

Réactions